Histoire

Sommaire

Dernière modification : 27/09/2017


Section I - Chapitre 3

Le lumien

Le récalcitrant

Un jour, l'un des esclaves-avatars, en mission pour le dragon se rendit au fin fond de l'océan afin d'y trouver des ressources. Alors qu'il allait commencer la collecte, il fut saisi de curiosité par un temple sous-marin, certainement issu de l'ancienne capitale des joueurs. Il pénétra dans le temple, par nostalgie et parcourut les longues galeries dévastées par l'océan. Au fond du temple se trouvait une grande salle, qui avait étonnamment échappé aux eaux, dans laquelle se trouvaient des bibliothèques et des manuscrits. Ces textes racontaient une légende des joueurs, ce qu'ils avaient accompli dans ce monde, du temps où ils dominaient, ainsi que leurs cultures, leus hauts faits... Les textes parlaient également de l'alpha, aussi odieux que puissant qui s'était égoïstement emparé d'un monde où baignaient équilibre et liberté.

A mesure qu'il lisait, l'avatar retrouvait peu à peu ses facultés intellectuelles de joueur, comme si un humain se trouvait en lui. Alors qu'il reconstruisait sa pensée, sa vision des choses évolua, et de tout cela naquit une éthique, une morale et sans le savoir, ce joueur se créa une nouvelle identité. Lorsqu'il ressortit de ce temple, il n'était plus vide ; il était de nouveau capable de penser, se différenciant ainsi des autres. Il partit tout de même collecter les minerais demandés par l'Alpha et rentra les lui apporter. Mais au fil du temps, à mesure qu'il recevait des ordres, des questions germaient dans son coeur ; il s'interrogeait sur l'objectif du monde, et des joueurs, remit en question l'existence d'une puissante si surnaturelle à tel point qu'il finit par se demander "Pourquoi obéir ?".

 

Il essaya de partager ses théories avec les autres avatars, mais aucun ne saisit sa vision des choses, si neuves et si irréalisables. Seul dans sa pensée, il se mit à l'écart des autres. Il pensa alors à montrer à ses comparses la bibliothèque du temple sous-marin là où il avait ouvert les yeux, mais finalement, il décida de rester seul, capable de ses propres moyens. C'est ainsi qu'au cours d'une mission, il décida de quitter l'empire du dragon et fuit les terres dévastées vers le plus loin possible.

De longues journées s'écoulèrent... A mesure qu'il avançait, il commençait à redistinguer les premières couleurs d'un monde naturel : les prairies verdoyantes, les ruisseaux bleuâtres et les animaux commençaient à se dessiner à lui au fur et à mesure de sa progression. Il finit par s'arrêter dans un endroit tranquille où il put grandement apprécier ce nouveau monde qui l'entourait. Tout lui semblait si différent, tellement contrasté par rapport à ce qu'il avait connu jusqu'alors, qu'il commença à se poser d'innombrables questions, sur le monde dont il se souvenait avant l'invasion du dragon, puis pendant...

Ces interrogations qui se multipliaient chaque jour un peu plus développèrent en lui un instinct de survie qui le poussa à améliorer ses conditions de vie. Il se créa une armure à partir de minerais collectés, apprit à confectionner des armes, et alla jusqu'à inventer des mécanismes et machines révolutionnaires à cette époque. A partir de ce qu'il forgea avec tous les matériaux trouvés, il construisit d'immenses tourelles en bois, des usines et toute sorte de bâtiments afin de se simplifier la vie et d'automatiser la plupart des actions pouvant être faites manuellement. Sans le savoir, c'est à ce joueur que nous devons le principe même du mode Survie avancé.

Plusieurs semaines s'écoulèrent dans ce havre de paix. Durant cette période, le joueur ne rencontra personne, mis à part quelques bêtes. Sa quiétude ne fut pas bien longue. Un matin de pluie, passant près de sa fenêtre, il sursauta. Des serviteurs du dragon avaient trouvé son habitat et erraient tout autour, sans doute avec la mission infinie de corrompre toujours plus et toujours plus loin. Son sang ne fit qu'un tour : il s'était mis à trop aimer la liberté pour se la laisser saisir par de tels monstres. Il prit alors les armes et sortit de sa maison en se dirigeant tout droit sur les avatars ennemis. Les serviteurs du dragon furent alors opposés à une résistance des plus modernes, face au joueur ermite et une lutte sanglante eut lieu pendant plusieurs heures à l'issue de laquelle le solitaire gagna, avec bien sûr beaucoup de mal.

Il tenait tête seul face à une centaine d'avatars mais ces derniers n'avaient ni armes, ni armures, ce qui rendait leur trépas très simple ; malheureusement, leur nombre faisait leur force. Lorsqu'il acheva le dernier, le récalcitrant envisagea de construre plus de défenses, de plus grandes armes à distance et de s'endurcir davantage. Ses réflexions l'amenèrent à concevoir des armes sur plusieurs fronts, infligeant des dégats de zone. Néanmoins, le joueur n'était pas dupe et savait qu'ayant décimé ce groupe, d'autres viendraient plus nombreux, jusqu'à ce que le dragon se déplace en personne... Après avoir rétabli ses armes, il poursuivit ses recherches...

 

Le don

Une semaine s'écoula. Le joueur avait déjà terminé ses nouvelles armes qu'il essaya dans des milieux sauvages à proximité. Il en fut terriblement satisfait. Il se sentait bien, apaisé, serein. C'est alors qu'il se sentit surveillé mais pas par un avatar ennemi. Il fouilla la zone aux alentours croyant enfin avoir trouvé une trace humaine mais ne vit personne. Déçu, il prit le chemin du retour. Il n'était pas au bout de ses surprises : quand il arriva chez lui, il fut stupéfait par ce qu'il trouva sur le pas de sa porte. Une lumière, ou plutôt une sorte de sphère lumineuse, flottant au-dessus du sol et tournoyant sur elle-même. Il s'en approcha et se laissa terriblement tenter par l'envie de toucher l'objet. Lorsqu'il fut suffisamment près, il y posa sa main.

C'est alors que la sphère doubla de volume puis en tripla en quelques secondes. Elle engloutit de sa lumière le joueur qui se laissa submerger sans crainte. Elle était d'une douceur protectrice et absorbait les couleurs environnantes d'un éclat merveilleux. Quelques minutes s'écoulèrent avant que la lumière ne s'appaise progressivementpour fondre sur l'avatar.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il se trouva terriblement changé. Il observa son corps mais ne découvrit aucun signe de modification majeure. Il se mit alors à fixer un arbre qui se trouvait à quelques mètres en face de lui. Il le fixa 2 secondes et ne put pas le faire davantage car l'arbre disparut de sa vision. Il regarda derrière lui et vit sa maison au loin. Enfin, il se rendit compte qu'à ses pieds se trouvait l'arbre qu'il venait de fixer. Il s'était téléporté dessus en une fraction de seconde. N'en revenant pas, il chercha en lui d'autres facultés que la lumière de cette sphère lui avait conféré.

Dans les heures qui suivirent, le joueur apprit à invoquer de la matière : il pouvait faire apparaitre dans ses mains des ressources décoratives, des armes et des outils mais aussi des sphères de feu dirigeables. Il apprit également à se rendre plus résistant mais aussi à taper plus fort ou à courir plus vite ; c'est ce que nous connaissons aujourd'hui au nom d'effets de potion. Le lendemain, il apprit à maîtriser son poids et sa gravité : il pouvait augmenter sa vitesse et même voler quelques secondes à basse altitude (ce que seul l'Alpha savait faire à cette époque). Voler était encore difficile pour lui mais flotter dans les airs lui était déjà largement accessible.

Cette magie émanait du plus profond de son être ; pour parvenir à l'invoquer, le joueur utilisait simplement sa pensée et sa concentration : il en résultait une puissante force psychique capable d'exécuter ce qu'il était assez puissant pour réaliser. Il baptisa ces nouvelles armes les commandes, texte utilitaire issu de sa force psychique. Nul autre joueur, qu'il soit vrai ou faux, n'était bien sûr jamais parvenu à une telle avancée technologique. Evidemment, il allait de soi que ses dons provenaient d'un administrateur...

Précédent : Chapitre 2 - Alpha Parcourus A suivre : Chapitre 4 - La lutte originelle