Histoire

Sommaire

Dernière modification : 26/11/2020


Section IV - Chapitre 2

Cross circonscription

L'ile flottante était en piteux état à force d'attaques et de souillures. Dans chaque coin les combats faisaient rage destabilisant toujours plus l'équilibre et l'hyperstructure du centre d'Initiation. Le portail était à peine ouvert et des guerriers accouraient de partout, équipés jusqu'aux dents afin de tenter de repousser l'inconnu et ce qu'ils ne comprenaient pas encore. L'objectif était au centre de l'île, au beau milieu de l'antre violette, mais peu d'entre eux s'étaient suffisamment approchés pour pouvoir s'en vanter.


C'était là le but de l'orchestreur, qui comme toujours en ces temps anciens, se plaisait à allonger ce qui doit être court par des procédés injustes et décourageants mais dignes de n'importe quel scénariste de son monde.
Ainsi, les monstres venus d'ailleurs se multipliaient, à mesure que les combattants progressaient, près des éclairs, sous les explosions.


C'est dans ce chaos sans nom que Sipywan fit l'une de ses premières apparitions, près de la structure principale. Une apparition, oui, mais pas des plus remarquées. En fait, personne ne le vit arriver, mais il était là et bien là.
Il se trouvait sur le toit d'un bâtiment et constata rapidement la situation. Tout était tel que le message noir l'avait prédit. Ravi de ne pas avoir été pris au dépourvu car peu jusqu'alors y étaient parvenus, ce jeune héros sauta de sa structure et se rendit sur l'île.
Alors qu'il s'approchait des combats par un chemin, ces derniers cessèrent au fur et à mesure de ses pas. Les monstres cessaient d'apparaître et les joueurs purrent reprendre le dessus ; au fil des combats, les joueurs commençaient à se rassembler une fois leur(s) cible(s) éliminée(s).


Sipywan progressa jusqu'au portail. Des monstres jaillirent soudain de l'antre et se dirigèrent sur Sipywan, qui n'avait pas reçu l'équipement adéquat face à cet évènement quelque peu débordant. Il recula mais les monstres le rattrapèrent et... le traversèrent. Il s'arrêta et regarda l'indifférence de ceux que l'on connaissait pour ne faire aucune exception. Les monstres l'avaient ignoré et se dirigeaient vers le groupe de guerriers le plus proche.


"Avance" reçut-il alors au même moment.

Il ne s'executa pas immédiatement mais regarda plutôt en l'air où il vit un Joueur voler à grande vitesse au-dessus de l'île à plusieurs endroits à la fois ; partout où il se rendait, des monstres affluaient et la foudre s'abattait.
Sipywan regarda longuement et eut la toute première réflexion de ce récit :
"De toute évidence, nous nous trouvons dans une zone de conflit sans foi ni loi où ce qui semble être un modérateur virevolte au-dessus mon avatar pour amuser sa galerie et la martyriser au même temps. "Administrateur en noir", quel serait le but de cette expédition que vous me proposez à moi qui n'aspirait simplement
pas à participer à de telles abnégations depuis le tout départ de mon histoire avec ce jeu et qui ne convoitait au grand mot qu'une seule chose à savoir la survie paisible, sans craintes, avec des matériaux, des animaux et éventuellement quelques amis avec qui passer quelques bons instants sans avoir à faire la guerre à des choses changées par des lignes de code dans un environnement détruit, ravagé et bâclé sans le moindre bout de bonne logique et triste à en pleurer ?"

"Rentre dans ce portail." - reçut-il à nouveau.

Cette fois, Sipywan continua sa progression.


Les explosions et les combats continuaient à retentir mais se faisaient moins fréquents. Le nombre de monstres avait de nouveau diminué. Manifestement, cette dernière vague n'avait pour but que d'effrayer notre héros.
Quelques minutes plus tard, on n'entendait plus rien et Sipywan ne put s'empêcher de constater qu'il n'y avait plus de joueurs non plus, malgré que la liste des connectés était loin d'être vide.
Il devina alors que l'événement macabre avait pris fin et que manifestement, il n'avait plus rien à faire ici.
- Ce modérateur ambulant dans les airs, demanda-t-il, pourquoi ne me ramène-t-il pas avec les autres ?
- Tu ne retournes pas en prison. Tu es appelé ailleurs, renvoya le message noir.
Sipywan haussa les épaules et, s'apprêtant à entrer dans le portail, demanda s'il lui serait possible de regagner la Survie une fois lassé par ces comédies sans queue ni tête.
- Cela dépendra de toi mais si tu as peur, tu n'as qu'à te déconnecter. Le joueur soupira longuement puis fit un pas dans le portail. C'était une sorte de mécanisme à l'allure d'un grand carré blanc. Une sorte d'hologramme le surplombait où l'on pouvait lire "Cross Circonscription".

- Intéressant fit Sipywan. Qu'est-ce que ça veut dire ?

- Ce n'est pas amusant si je te réponds maintenant.

- Et... pourquoi moi d'ailleurs ?

- Ne t'en fais pas, rassura le message. Je laisse ce portail à la disposition de tous. Tu seras bientôt rejoint. Tout ce que je te demande, c'est de préparer le terrain.

Sipywan s'en trouva rassuré.

- Oh... Eh bien tout va très bien alors, pourquoi parlementer davantage fit-il avant de disparaître dans le portail d'une lumière vive.

 

Quelques instants après son départ, une entité sortit de l'ombre et se posa devant le portail blanc. Elle executa un programme de quelques caractères et d'un coup, le portail disparut. A nouveau, elle écrivit quelque chose qui fit apparaître un nouveau portail, cette fois sombre et ovale. Il y posa une pancarte : "Vers le Doom, nouveau monde, venez nombreux".

Sur ces mots, il sourit et s'évapora.

Précédent : Chapitre 1 - L'invasion A suivre : Chapitre 3 - Le grand rayon