Histoire

Sommaire

Dernière modification : 27/01/2018


Section IV - Chapitre 1

L'invasion

Note au lecteur : Cette histoire s'inspire de faits réels s'étant produits sur 3 mois, en 2014. Par souci de concision, elle a ici été nettement raccourcie et comporte l'essentiel et rien que l'essentiel. Je m'excuse personnellement à tous ceux l'ayant vraiment vécue qui y verraient des bribes de faits erronés mais ma mémoire n'est plus ce qu'elle était.

 

Au soleil levant

Lorsque Micguin arriva pour la première fois dans le monde, il fut immédiatement séduit par ce qu'il trouva devant lui : des restes de feuilles d'arbres qui avaient perdues leur tronc, des bribes de bois et de cobblestone éparpillés un peu partout, des flots de lave et des piliers de terre hauts d'à peu près 10 blocs. Il ne tarda pas à trouver un groupe d'arbres valides et à les exploiter, ainsi que quelques cochons qui venaient d'apparaître sur l'herbe encore fraîche. Il progressa encore un peu à travers une ou deux montagnes, puis prit la mer, y stoppa son bateau et plongea. Son objectif était bien évidemment de trouver des minerais de valeur, dans l'optique de commencer un équipement digne de ce nom.

Une heure plus tard, lorsqu'il refit surface, Micguin était équipé de la tête au pied de cette armure bleue qui rend les joueurs si fiers de leurs atouts. A ses mains se tenait une belle épée neuve faite de diamant, déjà entachée par quelques monstres environnants. Le guerrier était fier et sûr de lui. Il avait assez à manger pour tenir de longues distances, assez d'objets qui pourraient le sortir de pétrins futurs et beaucoup de ruse.

Il regagna alors la terre ferme et se mit en quête de bases abandonnées. Cela ne lui fut pas difficile, la plupart des bases étant clairement visibles de loin. Les coffres et fours ouverts, les objets coulaient à flots dans son inventaire. Tout était si simple. Peut-être trop simple.

 

Lundi, Mars 2014

Micguin était arrivé sur le serveur, directement "pistonné" par l'administrateur de l'époque, Rémi. Ce dernier avait hérité seul d'un serveur avoisinant un taux de 10 joueurs connectés en moyenne. Parmi eux, la plupart d'entre eux et principalement les nouveaux se rendaient en Factions. Le monde était encore neuf d'un mois ou deux mais faisait tout de même plutôt fureur.

La sonnerie du lycée retentit ; Rémi prit place près de son ami, Mickaël, à sa place habituelle, la 2ème place près de la porte, sur la rangée d'ordinateurs collés aux murs.

- Le monde est encore nouveau mais fait plutôt succès. Y a pas eu beaucoup de combats par contre.

- J'y suis allé hier et il avait l'air complètement déserté, dit Mickaël sans quitter les yeux de son écran.

- Ça va venir je pense mais je mise pas trop là-dessus. Le PVP suffit largement pour les petites embrouilles.

Mickaël regarda Rémi avec de grands airs. Pff, on voit que tu connais pas les vrais serveurs factions.

- Lâche-moi un peu, je sais ce que je fais... soupira Rémi.

Mickaël regagna son écran. En attendant, je vais te montrer comment on poutre tout le monde dans un monde.

- Mouais. Ben tu feras ami-ami avec l'autre modo. Il aime bien poutrer des gens lui-aussi. Il aime bien me gonfler également.

Là-dessus, le cours commença. Sans dire mots, il fut admis que le reste de cette innocente querelle serait poursuivi directement dans le monde virtuel, le soir-même.

 

Les modérateurs

A cette époque, sur le petit serveur se trouvaient deux joueurs-modérateurs. Leur fonction reposait essentiellement sur la discipline dans le chat, la sécurisation de terrains, et parfois même la gestion des conflits entre joueurs. Toutefois, il pouvait arriver que ces joueurs, dans le besoin essentiel et nécessaire de s'amuser, fassent parfois tout ce qui était en leur pouvoir pour passer un bon moment avec les autres, même si pour accéder à ces situations ludiques, il fallait faire usage de certaines commandes initialement non destinées à toute forme d'amusement.

L'actuel administrateur jugeait ces événements comme étant des débordements et râlait dès qu'il le sentait légitime, mais heureusement, il pardonnait à tous les coups. Néanmoins, la confiance n'excluant pas le contrôle, il mit en place une configuration réduisant les modérateurs à l'état de simples joueurs dans le monde Factions. Comme ça, tout le monde est tranquille ! pensait-il.

Le second modérateur, ami de Micguin, était l'un de ces joueurs dont le pseudo comportait du texte suivi d'un numéro. Arrivé plusieurs mois avant Micguin, il avait enseigné quelques techniques de gestion sur Minecraft au gérant du serveur qui était aussi son ami. Micguin et lui faisaient bonne paire et avaient beaucoup de points communs, dont l'expérience au combat et la redstone. notamment.

C'est avec beaucoup de bonne humeur que Micguin fut rejoint par son collègue et ensemble, ils cherchèrent un endroit où s'installer. La première vaste plaine venue fit l'affaire. Les ressources accumulées par les deux combattants suffirent à ériger une grande base. Par la suite, les conquérants se répartirent le travail : tandis que l'un partirait sous terre récolter d'innombrables blocs d'obsidienne, l'autre irait faire certains repérages et pillages au moindre risque. La stratégie fut appliquée pendant quelques semaines. Lorsque la base fut terminée, la menace devint réelle.

 

Redstoneurs

Redstoneurs était le nom qui avait été donné à la faction, justifié par l'affection profonde de ses membres pour les systèmes du même nom. La base était devenue une forteresse carrée à ciel ouvert, aux murailles d'obsidienne, imprenable sans de longues préparations. Dans la cour se trouvaient des plantations, quelques coffres et tout au centre une sorte d'arbre gigantesque. Cette cour était accessible par enderpearl, mais aucun fou ne s'y serait jamais risqué. L'essentiel de l'équipement de la faction se trouvait sous quartz, pierres et obsidiennes, profondément enfoui sous terre, là où seuls les deux guerriers connaissaient l'accès.

En à peine 1 mois, le climat dans le monde Factions avait beaucoup changé. Les bases qui avaient tenu jusqu'alors avaient été écrasées par les deux conquérants. Cela s'expliquait principalement par le fait que personne n'était là pour les défendre ou très peu de gens. Micguin et son ami attaquaient les habitations esseulées et ne se confrontaient aux guerriers que pour leur voler tout leur meilleur équipement. La spécialité de Micguin était le canon à TNT, une arme de siège en altitude destinée à anéantir les constructions proches dans une direction donnée, afin d'ouvrir des brèches ou d'affaiblir des ennemis.

Les nouveaux venus, quant à eux, ne tenaient pas une semaine ; les Redstoneurs, quotidiennement connectés ne perdaient pas une occasion de décourager. Ils attendaient que les nouveaux venus obtiennent quelques richesses et les détroussaient immédiatement ensuite. C'est ainsi que le monde Factions fut pillé de l'intérieur. Les jours passèrent et inévitablement, une lassitude commença à naître...

 

Mercredi, Avril 2014

Ça y est, on a poutré tout le monde ! s'exclamait Mickaël, ravi d'en avoir imposé. Rémi, lui, ne disait rien et réfléchissait calmement.

Après un court instant, il regarda enfin Mickaël : Par hasard, y aurait pas la moindre petite chance pour vous de disparaître un moment et de laisser le monde respirer ?

- Nope, c'est le principe d'un monde Factions. On casse la gueule des plus faibles pour s'enrichir !

Rémi haussa les épaules : Mais c'est trop nul, le monde devient useless pour vous si plus personne n'y va de peur de vous croiser...

Mickaël rit : Alors tant pis, mais nous on reste. Et quand on se lassera on s'en ira. Il détourna ses yeux de son ami et les reposa sur son ordinateur.

- Tu n'as qu'à trouver de meilleurs joueurs qui arriveront à nous poutrer.

 

Rémi ne dit rien. Il pensa et repensa longuement. C'était peut-être le moment qu'il attendait. Il se leva au même instant où la sonnerie se fit entendre.

- D'accord, je vais vous trouver ça.

 

La révolte

Micguin et son complice étaient équipés jusqu'au cou. Armures, armes, arcs, potions, enderpearls, pommes... Tout l'attirail était là mais le monde manquait cruellement de défi. Pourtant ils ne s'en lassaient pas et continuer de l'arpenter gaiement avec une allure hautaine et conquérante. Le soir venu, alors que le Redstoneur chef adjoint rentrait à sa base, il fut attaqué par des monstres ordinaires en plein jour, qu'il décima naturellement. Mais lorsqu'il eut fini, d'autres monstres firent leur apparition en bien plus nombreux. Il continua alors de combattre mais après 2 minutes de bataille, il perdit patience et se téléporta dans sa faction.

Des éclairs illuminèrent alors le ciel. Cette fois plus de doute, c'est Rémi qui s'amuse. Le Redstoneur le lui reprocha publiquement dans le chat et fut téléporté de force hors de sa faction, dans la plaine qu'il venait de quitter. Les mobs étaient toujours là. Il termina le combat alors malgré tout et c'est quand il eut fini que la chose se produisit.

Un joueur fit son apparition devant lui, armé d'une épée et d'un arc tous deux surpuissants. Il ne portait pas d'armure mais volait. Le Redstoneur se moqua de lui : Il faudra faire mieux que ça, Rémi. Le joueur se rua alors sur le conquérant et l'asséna de 4 coups d'épée après lesquels il mourut, éparpillant son équipement tout autour de son cadavre. Grâce aux commandes, le guerrier regagna le lieu de sa mort, ramassa son équipement et tenta de riposter, mais ses attaques, bien qu'elles touchèrent, ne provoquèrent aucun dégât. Surpris, le Redstoneur protesta. - Enlève ton godmode.

Le joueur volant retua alors son opposant et fit apparaître des mobs de plus belle, accompagnés de monstres du Nether.

C'est l'instant que choisit Micguin pour se connecter ; il fut rapidement mis au courant de la situation et demanda au joueur volant quelles étaient ses revendications.

- Votre base. Je suis venu mettre un terme à votre règne honteux, rétorqua sans la moindre hésitation le guerrier volant.

Pour les Redstoneurs, il ne faisait aucun doute que toute cette mise en scène était orchestrée par l'Administrateur, dans une finalité de challenge ou peut-être seulement par pur ennui. Dans tous les cas, était-ce seulement pour les déloger ou pour tester leur combativité ? Par acquis de conscience, Micguin tenta de bannir le personnage, mais bien sûr, cela n'eut aucun effet, confirmant le fait qu'il était op et donc toléré par Rémi.

Il sourit alors. - Si tu veux notre base alors viens-la chercher.

Sitôt dit, il enjoignit son collègue de le rejoindre vocalement dans l'établissement d'une rapide stratégie de défense. L'idée était de combattre le visiteur à tout prix, au péril de leurs équipements sans doute. Ce dernier s'envola alors au-dessus de la base des Redstoneurs et fit apparaître une pluie de monstres et d'éclairs. Les Redstoneurs combattirent alors contre vents et marées, une armada de monstres, dans une nuée d'éclairs et d'explosions. Attirés par la bagarre depuis le chat, quelques joueurs vinrent se joindre au combat, mais ne firent bien entendu pas le poids.

L'attaque dura une trentaine de minutes, après laquelle le mystérieux joueur disparut, laissant derrière lui une forteresse quelque peu endommagée. Micguin et les autres combattants firent le bilan de la situation, restants abassourdis. Lorsque Remi se connecta, tous lui demandèrent des comptes quant aux agissements du mystérieux joueur op.

Toutefois, contre toute attente, le jeune administrateur dit à quel point il était surpris et aussi bouleversé que les autres ; il nia sa participation dans cette attaque et aida à réparer les dégâts... Personne n'insista ensuite.

 

Le mutant

Le lendemain soir, le joueur aux pouvoirs surnaturels parut de nouveau près de la faction mais cette fois, son allure et son visuel avaient changé. L'individu portait un bloc de bedrock à la place de la tête et parlait en noir dans le chat de façon permanente. Il réattaqua les Redstoneurs mais de façon bien plus organisée. A mesure qu'il changeait son bloc de main, ses pouvoirs changeaient également. Comme la veille, sa vie ne baissait pas malgré les coups subis.

Il était aussi devenu plus bavard ; après quelques échanges, il marqua l'arrêt, se posa et prit la parole, en écriture noire, face aux joueurs de plus en plus affaiblis :

- Joueurs de Rémi, votre présence ici devient chaque jour plus néfaste dans ce monde. Vous êtes indignes de fouler ces terres et je vous combattrai jusqu'à ce que vous les quittiez. Je suis bien plus qu'un simple op sur ce serveur et je dépasse de loin les compétences de Rémi. Je vous effacerai si vous refusez de collaborer.

Le Redstoneur adjoint voulait combattre mais demanda tout de même comment l'envahisseur avait acquis de telles capacités. Ce dernier marqua un temps d'arrêt puis répondit.

- J'ai été un joueur de ce serveur avant vous et j'en connais les moindres recoins. J'ai ensuite décidé d'arrêter d'être dirigé par un administrateur incompétent, alors j'ai appris à ne faire qu'un avec cet univers. Mes capacités n'ont cessé de croître et de muter jusqu'à atteindre l'invincibilité que je détiens aujourd'hui.

Il s'envola en concluant.

- Je suis un mutant.

- Un "mutant" ?!

Immédiatement, il poursuivit l'attaque contre les joueurs qui eux tentèrent de tenir leur défense. Sous les monstres, les coups d'épée génétiquement trop modifiées, la lave et tout le reste, les équipements des Redstoneurs et de tous les amusés qui venaient défendre de passage volaient à flots. Mais tout cela n'avait aucune importance parce que tous trouvèrent dans ces combats une dose d'amusement événementielle suffisante pour rester et insister. Durant le combat, certains joueurs prirent la liberté d'insulter ou de provoquer de façon trop excessive le mutant ; le résultat final était quasiment instantanément le bannissement.

Lorsqu'un joueur était banni ou plus rarement mis au silence, le réflexe était d'aller trouver Rémi et de lui expliquer la situation. Ce dernier lisait, enquêtait, demandait des comptes, puis tranchait. Cette venue de ce mutant et ses actions dictatoriales étaient sur le point de changer quelque chose dans son esprit et celui de tous. Il ne chercha pas à combattre cette nuisance mais plutôt à l'apprivoiser et à l'étudier. Quelque chose s'était mis en marche sur le serveur. Une force invisible colossale génitrice de liens indestructibles.

A mesure qu'ils combattaient, les joueurs sentaient qu'ils n'avaient pas l'ombre d'une chance et rangeaient leurs meilleurs équipements pour se battre et mourir sans perdre d'objets clés. Quelque fois dans les échanges, l'amusement prenait le dessus et Micguin allait chercher quelques oeufs dans sa ferme pour les jeter sur le mutant, un peu comme des tomates qu'on jetterait à un mauvais acteur. Ce dernier, déconcerté, feignait la colère et foudroyait à mort ceux qui ne prenaient pas au sérieux. Lorsqu'il estima être le bon moment, il fit cesser l'attaque et disparut. Quelques instants plus tard, tous purent lire dans leur chat, en noir et sans émetteur : 

- Ces courtes attaques n'étaient qu'un avertissement. Votre vrai destin commencera vendredi soir. Ce soir-là, je reviendrai une dernière fois pour mettre un terme à tout. Le monde Factions disparaîtra, noyé par les flammes et mon influence infinie. Préparez-vous au pire et profitez une dernière fois de vos bases respectives.

 

Vendredi, Avril 2014

- On va les poutrer tes mutants ! répéta Mickaël à plusieurs reprises à son ami qui était resté jusqu'ici particulièrement serein. Mickaël lui était à la fois rieur mais aussi surexcité. Rémi pouvait sentir toute sa détermination, mais répéta tout de même qu'il n'avait rien à voir avec toutes ces histoires.

- Je ne sais pas comment il a fini op, j'ai fouillé dans les logs comme un malade mais j'ai rien trouvé. Ce mutant a effacé toutes les traces...

 Mickaël soupira.

- En tout cas, il revient ce soir, mais c'est pas legit alors donne-nous des command blocks qu'on puisse se préparer nous aussi.

D'abord, Rémi refusa en expliquant que ça énerverait le mutant plus qu'autre chose et que ces préparatifs pourraient servir à d'autres occasions contre des joueurs normaux et c'était bien sûr injuste. Mais Mickaël affirma solennellement qu'il n'en ferait rien et qu'une fois le mutant parti, tout objet "abusé" disparaitrait. De toute façon, Rémi venait de trouver l'opportunité intéressante et accepta finalement.

- Je vous donne carte blanche totale dès 18h mais vous avez 2 heures pour vous préparer. Après je vous enlève tout et vous vous débrouillerez avec ce que vous avez.

Mickaël n'y vit aucune objection. Il avait beaucoup d'idées et il savait que son partenaire en aurait aussi. Plein d'excitations dans les yeux, les deux adolescents attendirent le soir venu avec beaucoup d'impatience.

- On va les poutrer tes mutants !

 

A l'unisson

A 18h, on pouvait compter au moins 16 connectés. Micguin et son collègue avaient averti la population locale du drame qui s'apprêtait à survenir. Entre temps, l'ami de Micguin avait fait une rencontre qui était sur le point de changer sa vision de Minecraft. Cette personne était là aussi, prête à combattre, dans cette lutte où elle commençait à avoir de plus en plus de clairvoyance. Micguin se frottait littéralement les mains. Dans son inventaire, des épées niveau 255, des potions d'un niveau suffisamment haut pour donner la mort sur le coup, des arcs de cette même veine, des pommes de Notch, et tout un équipement complètement né des Command Blocks.

- Le mutant ne tiendra pas 10 secondes.

Pour l'occasion, la forteresse avait été aménagée très différemment. Les murailles avaient été supprimées, laissant place à un bâtiment cubique avec de petites fenêtres, échelles et tours de guet. Les défenseurs avaient toutes les flèches nécessaires mais gardaient tout de même quelques oeufs, car Minecraft reste un jeu.

Le mutant fit finalement son apparition, sous un ciel nocturne dont il provoqua l'éclaircissement à coups de foudre tout autour de lui.

- Bonne chance, joueurs.

Il tendit la main et fit surgir une nuée de boules de feu en face de lui, provoquant déjà multiples dégâts. Les défenseurs prirent tous leur arc sans exception et mitraillèrent le mutant à n'en plus pouvoir. Ce dernier continua à voler autour de la base et fit apparaître des monstres plus puissants que d'ordinaire et certains mêmes, invisibles. On prit alors les épées pour éliminer le plus de mobs possible. Les joueurs les mieux équipés survivaient ; les autres mourraient, parfois en boucle, mais restaient tout de même, par profonde curiosité.

Alors que la lutte faisait rage, le mutant s'envola soudain haut dans le ciel et s'aligna au centre pile de la faction. Lorsqu'il fut assez haut, il invoqua une sphère de lave et disparut. Les joueurs constatèrent le soleil de lave mais ne le considèrent réellement que 2 minutes plus tard, lorsque la sphère prit la forme d'un cylindre, dû à la lave qui se rapprochait de la terre. Ainsi, tous d'un même élan, ils se distribuèrent de la terre, du bois, de la pierre, de la laine et tout ce qu'ils purent trouver d'autre pour tenter d'arrêter la chute de lave. Celle-ci se rapprochait à grande vitesse. Le mutant apparut et fit apparaître quelques blazes ; le cataclysme était imminent.

Finalement, les joueurs parvinrent à se débarasser des monstres et de maintenir la lave suffisammant haute. Les Redstoneurs souhaitèrent en finir. Ils partèrent sur le toit d'une maison en bois en lancèrent toutes les flèches nécessaires. Le mutant se posa sur le toit et tua Micguin d'un coup d'épée. Son équipier tenta de le venger et lui asséna de nombreux coups d'épée ; c'est alors qu'il vit que le mutant avait une vie, au-dessus de son corps : 8000 HP.

Sur Minecraft, tout joueur normalement constitué n'a que 20 HP. Lorsqu'il prit ce fait en considération, il arrêta de frapper. Le mutant le regarda alors et s'approcha de lui dans l'intention de le tuer en un coup lui-aussi. Sans réfléchir, le Redstoneur prit l'une de ses potions command-block au niveau infini et la jeta sur le mutant qui mourut instantanément.

- Haha ! Je t'ai eu ! Je l'ai eu ! On a gagné !

C'est à ce moment précis qu'il vit son inventaire disparaître instantanément. Le joueur OP réapparut devant lui.

- ... Je suis un joueur moi aussi. Je respawn, tout comme vous. Retuez-moi de cette manière et je ferai fermer le serveur. Ayez au moins un peu d'honneur, je suis seul et vous êtes une grande dizaine. Sachez utiliser vos armes et votre intelligence. Je ne le redirai pas.

Le Redstoneur baissa la tête et se fit tuer. Le mutant s'éleva alors de nouveau dans le ciel et annonça :

- Vous avez très exactement 20 minutes pour abaisser mes 8000 PV à 0. Passé ce délai, j'entraînerai une surchage serveur qui vous balaiera tous pour quelques jours, afin d'assainir ces terres. Pas d'objection ?

Le message fut très vite compris. Les tirs de flèches et d'oeufs reprirent leur cours et le mutant reprit le combat.

Durant le conflit, Rémi pensa énormément. Il avait beaucoup étudié les comportements et les actions entreprises par les joueurs dans le cadre de cette invasion. Il savait qu'après ce soir-là, le mutant ne reviendrait pas avant quelques semaines mais que la pression serait maintenue par bribes de faits, et cela, dans une certaine limite, il le cautionnerait. Cela importait peu que les gentils ou les méchants l'emportent. Ce qui comptait dès à présent était le dépassement de soi, et ce pour les deux camps. Telle en fut la volonté de l'Administrateur curieux.

 

La dernière flèche

Le combat avait tourné au carnage mais un carnage maîtrisé, malgré les quelques joueurs qui avaient préféré abandonner. Les Redstoneurs et leurs amis, incluant la rencontre qu'avait fait scari26, le modérateur, continuaient de combattre, face aux monstres invisibles, aux boules de feu, aux éclairs dévastateurs, et à toutes les autres injustices liées à des téléportations aléatoires et à des pertes d'inventaire. La vie du mutant descendait toutefois bien plus rapidement qu'il ne l'avait prévu et avoisinnait maintenant les 400 HP, abimée principalement par les armes démesurées.

- Il reste 5 minutes. C'est maintenant que le combat commence. Tremblez devant la puissance d'un joueur qui vous est infiniment supérieur. Tremblez devant l'entité qui s'apprête à prendre le contrôle de ce serveur.

Le mutant déchaina une pluie d'éclairs qui était si insistante qu'elle tuait quasiment instantanément. Le délai d'actions était très réduit du côté des joueurs mais l'espoir était encore là. Pendant le peu de temps qu'ils avaient entre chaque mort, tous essayaient de riposter avec leurs épées, leurs flèches, de leur mieux. La pression et la concentration n'avaient jamais été aussi fortes sur le serveur. C'était la lutte des joueurs face à l'injustice.

30 secondes avant la fin du délai, avant de mourir, le modérateur Redstoneur tira son ultime flèche qui toucha de plein fouet le mutant. Ce dernier mourut et le combat fut cette fois définitivement terminé.

 

L'origine

Tous se félicitèrent, pour leur patience et leur efficacité. La base, elle, ne ressemblait plus à rien. Un amas de pierre, de restes de bois, d'obsidienne et de lave encore toute coulante. Rémi apparut quelques instants plus tard pour féliciter les combattants.

- Il est nuuuuul ton mutant, Rémi ! fanfaronna Micguin, renchéri par ses camarades.

Rémi sourit.

- Ce n'était pas MON mutant, mais oui, vous l'avez eu. Maintenant il faudra faire en sorte de toujours être aussi soudés, qui sait quand il reviendra...

 

Là-dessus, il annonça aux joueurs qu'il s'assurerait que le mutant ne reviendrait pas avant quelques semaines, en "mettant tout ce qui était en son pouvoir pour protéger le serveur". La joie et la bonne humeur étaient alors palpables. Après cette énorme confrontation, les Redstoneurs ne retournèrent plus dans le monde Factions et s'attelèrent à s'amuser dans les autres mondes avant d'être un jour destitués de leur rôle de modérateurs, car l'Administrateur avait d'autres ambitions pour le serveur.

Le mutant quant à lui ne reparût pas avant une année entière, mais à sa place, on apprit qu'il faisait partie de tout un groupe de mutants, vivant dans un monde très lointain de tous les autres mais rejoignable grâce au Parcours. Ce monde avait été nommé par leurs détenteurs Mutopia. On apprit aussi l'existence d'une mercenaire travaillant de paire avec les mutants, et d'un être secret, vivant dans l'ombre, capable d'arracher l'âme de ces derniers.

Enfin, on annonça l'existence d'un dragon sommeillant quelque part dans l'univers, que les mutants auraient trouvé, dans le but de l'apprivoiser et de l'utiliser pour tout contrôler. Leurs objectifs se précisèrent dans les mois qui suivirent, à mesure que de nouveaux joueurs arrivaient sur le serveur et prenaient part aux débats et aux combats.

12 mutants, dont un administrateur. Une histoire à dormir debout mais pourtant bien réelle dans le coeur d'au-moins l'un d'entre eux. Le chef d'orchestre d'un tout, dirigeant les bons et les mauvais dans la quête de sa propre découverte.

 

 

 

 

A suivre : Chapitre 2 - Le grand voyage (Début)