Histoire

Sommaire

Dernière modification : 24/11/2017


Le passé mutanien - VISIBLE

ARCHIVES - OCTOBRE 2016 - Certaines données sont faussées, altérées ou corrompues

Bienvenue sur cette page très spéciale n'ayant rien à voir avec l'aspect fonctionnel du serveur.

Le lecteur doit tout d'abord savoir que tout ce qu'il sera amené à lire ici peut-être faux et/ou sans fondements, mais c'est tout ce dont nous disposons pour apprendre à mieux prendre conscience de la dangerosité de la situation. Il est ici question du peuple Mutanien, connu pour sa puissance, ses privilèges et son imprévisibilité.

Je suis l'un des joueurs qui peuple le serveur et la plupart des mondes dits "sécurisés" qui s'y trouvent ; j'ai un statut très particulier puisque je suis celui qui assure le maintien de l'équilibre en cet univers, régit les gens qui y vivent, configure certaines choses et surtout, cherche à découvrir la vérité, en combattant chaque jour un peu plus l'incohérence et la vilité.

 

Le passé

Les mutaniens sont des joueurs plus évolués et plus approfondis que les joueurs du serveur. Ils nous sont apparus il y a de cela 4 ans, quelques temps après la chute de l'Alpha. Nous savons pour sûr qu'ils font partie des premiers joueurs que le serveur ait connu et qu'après tout ce temps, ils sont toujours là, déterminés et infatiguables. Tenant compte de ce fait, on peut émettre l'hypothèse qu'il s'agissait d'un groupe d'esclaves ou de résistants du Grand Dragon qui s'en est sorti après le grand cataclysme qui provoqua son anéantissement. A la suite de cette tragédie le monde originel principal dans lequel siégeait l'Alpha fut scindé en plusieurs petits mondes, abritant des êtres vivants. Le noyau, quant à lui, fut porté disparu.

Sur l'un de ces petits mondes, alors que les factions n'existaient pas encore, des joueurs dits "de première catégorie" (les tous premiers joueurs, à ne pas confondre avec un joueur de catégorie 1) parvinrent à se retrouver et à fonder une civilisation partageant les mêmes centres d'intérêt ; c'est ce qu'on baptisa à l'époque "faction". L'un d'eux nommé Tanos avait une volonté bien plus puissante que celle de ses congénères et savait manipuler les autres pour les rallier à sa cause. C'est ce joueur qui fut proclamé le chef de la faction fraichement créée.

A cette époque, le serveur était bien plus "libre", c'est à dire que l'on pouvait, avec une volonté suffisante, s'octroyer certains privilèges ou certains pouvoirs. Ces facultés se trouvent le plus souvent sous la forme d'effets bénéfiques que nous n'avons pas directement : effets de potion, vol, magie, pouvoirs à une certaine échelle... Les partisans de Tanos avaient un esprit plus ouvert, une capacité de compréhension plus rapide et plus élaborée. Une dérivation d'une entité, une alternation d'un être vers une version plus complète de celle-ci... Un processus de mutanisation en somme. C'est le nom qu'ils choisissèrent à leur groupe ; c'est ce jour-ci que la faction Mutant vit le jour.

Le temps passa et la faction vit ses effectifs se développer, composée essentiellement de rescapés, venus d'un peu partout, qui avaient accepté de la suivre ; on en comptait à cette époque une trentaine. Tous avaient le même point commun : apprendre et innover sur tout ce qui les entourait, nature, êtres vivants et c'était là le fondement même de leur faction. Ainsi, ils établirent une immense cité au coeur du monde où ils se trouvaient puis commencèrent à construire des villages, des laboratoires, des usines et des camps, tout ce qui pouvait leur permettre de s'enrichir et d'apprendre dans une immense variété de domaines.

 

La conquête

Au fil du temps, leur faction s'agrandit et empiéta inévitablement sur les habitations de peuples voisins, d'autochtones environnants, de monstres aux alentours. Pour Tanos et ses conseillers, il n'était pas question de ralentir leur progression phénoménale et historique ; il fallait continuer à s'agrandir, quitte à chasser ceux qui s'interposeraient. C'est alors que naquit la loi du plus fort. Ils combattirent sans pitié leurs voisins dans ce monde et poursuivirent leur marche vers l'évolution, ravageant l'environnement naturel à travers leurs expérimentations... A cette époque, la faction mutant était inarrêtable. C'était le plus dangereux regroupement de joueurs que le monde ait jamais connu.

Vint finalement le jour tant redouté où la faction Mutante occupa la totalité de son monde ; certains mutants se reposèrent alors sur leurs acquis et estimèrent que chercher à être plus puissant pourrait devenir dangereux pour l'équilibre. Mais Tanos n'était pas de cet avis : il estimait que la connaissance était infinie et qu'il fallait continuer à vouloir tout contrôler car la prudence devaient être de mise puisqu'ils étaient incapables de prévenir l'arrivée de nouveaux ennemis aussi puissants qu'eux-mêmes. Certains mutants insistèrent sur le fait qu'ils étaient déjà trop forts et pratiquement invincibles ; Tanos, suivi de deux de ses plus fidèles combattants vint à eux, détruisit leurs vivres et habitations, et les expulsa de son monde. Ensuite, il proposa à ceux qui étaient d'accord avec ses convictions de continuer cette marche vers le progrès et les expériences se poursuivirent.

Quelques mois passèrent au cours desquels les mutants apprirent à voler, faire apparaître des objets, ou des entités, contrôler les êtres vivants et altérer les caractéristiques de leur monde. Cette longue période d'intense développement ravagea leur monde,  à travers des constructions et expériences à très grande échelle. Fiers de leur succès, ils achevèrent la déformation de leur monde en lui donnant un statut tout à fait particulier : à travers les infrastructures et les laboratoires présents un peu partout, le serveur vit naître la première la cité-monde de l'univers : Mutopia. Un monde détruit et cassé ne servant qu'à l'expérience et à toujours plus de connaissances. Par la suite, ils se détachèrent de leur statut de faction pour devenir un peuple, une race nouvelle aux possibilités infinies, les Mutaniens. C'est ainsi que Tanos devint Mutanos.

 

La grande organisation

Les mutaniens, après la fondation de leur propre monde, décidèrent de se mettre en quête de tous les autres, cherchant à en apprendre plus sur les êtres qui y vivaient. Pour cela, de sa puissante alchimie et avec l'aide de ses partisans, il donna naissance au flux qui permit la création de chemins entre les mondes permettant alors de changer de monde à souhait. C'est à partir de ce jour que les invasions mutaniennes se succédèrent. Le groupe à cette époque était composé d'une cinquantaine de joueurs ; les diverses conquêtes pouvaient parfois donner lieues à des recrutements spontanés où l'on formait les joueurs au combat, à la magie et à l'organisation. Les tentatives de mutinerie ou de révolte étaient rares et vite éliminées ; les conquis virent en l'alliance Mutante comme une aubaine sur l'avenir, un groupe organisé, synchronisé et puissant ; en somme l'aventure d'une nouvelle vie, bien meilleure et beaucoup moins monotone.

L'organisation s'améliorait de jours en jours ; on vit apparaître les premières spécialisations sur le serveur à travers des petites équipes : chefs d'escouade, mage, tireur, colosse, sage, physicien... Ce fut l'époque où le concept de missions et d'objectifs vit le jour. A chaque semaine, toutes les équipes étaient affectées à des objectifs à réaliser, pouvant manier recherche, découverte de nouveaux mondes, conquête ou recrutement. L'univers vivait ainsi une période d'évolution grâce à l'emprise mutanienne ce qui plu beaucoup aux administrateurs.

 

Le défi

Les semaines passèrent et l'un des administrateurs décida de jouer un peu avec le sort des joueurs dominants. Il se rendit dans leur monde et se présenta à eux comme étant un joueur d'un autre monde. Sceptique, Mutanos le reçut et lui trouva un air différent des autres joueurs. L'administrateur proposa alors au peuple mutanien une guerre de peuples ; il raconta qu'à quelques mondes vivait un autre peuple, soit-disant bien plus fort que l'Alliance mutanienne, ce qui bien sûr était impossible. L'idée serait alors de se mesurer à ce peuple afin de voir si Mutanos était réellement le numéro 1 de l'univers. Intrigué et amusé, celui-ci accepta naturellement, conscient de sa toute-puissance ; sur ces mots, l'administrateur se retira et créa un nouveau monde rempli de faux joueurs auxquels il conféra une magie effrayante d'une puissance capable de destabiliser l'équilibre. Le genre de pouvoirs permettant la destruction toute entière de biomes, de paysages mais surtout l'altération d'état des autres joueurs ce qui était à l'époque une première. Ce monde fut baptisé Omoy et ses faux joueurs les Conspirateurs.

Les premières attaques mutaniennes commencèrent alors sur Omoy, à faible effectif d'abord, de sorte à tester leurs adversaires. Dès leur arrivée dans le monde, tous les mutaniens perdirent leur pouvoir et se firent immédiatement renvoyer dans leur monde. C'était la première fois qu'une telle chose arrivait. Mutanos réagit immédiatement en organisant un blocus de flux autour d'Omoy, sans y entrer. S'enchainèrent alors une série d'attaques à distance sur le petit monde caractérisé par de gigantèsques boules de feu s'écrasant sur le monde, et causant la destruction de plus d'une moitié des faux joueurs présents sur Omoy. Il leur était impossible de répliquer, étant incapables de quitter leur monde à cause du blocs, et ce malgré leurs pouvoirs.

L'administrateur, spectateur du combat en fut très surpris mais désirait toujours plus de spectacle. Il rentra rapidement au Siège Administeriel et développa et lança un programme exécutif capable de remplacer l'univers symbolisant les routes physiques à travers les mondes par le néant. Cette action détruisit la totalité des routes servant à relier les mondes ce qui fit disparaître à jamais toute entité s'y trouvant par malheur. Hormis Mutanos et ses membres les plus proches, tous les mutaniens furent effacés à jamais, et l'on su plus tard que cette action provoqua l'anéantissement d'environ 3500 autres entités qui, depuis tout ce temps, avaient elles-aussi apprit à voyager physqiuement entre les mondes ; ce fut l'action la plus criminelle de l'histoire du serveur. Le conseil approuva ; les entités n'étaient pour lui que des données, sans valeur ni intelligence. Par la suite, l'administrateur rusé justifia sa conduite en expliquant qu'il ne voulait pas qu'un peuple si méritant que les mutaniens ne connaisse la paresse car il aurait été dommage qu'un excès d'oisivité ne cause leur extinction.

 

La chute

Mutopia était devenue déserte. On pouvait compter au total 6 survivants mutaniens, dont Mutanos. Ce dernier était naturellement horrifié par ce qui venait de se produire mais d'un oeil désespéré trouva cela formateur et très amusant. Il réunit alors ses partisants restants ; il y avait Weenos, Xordos, LyosArkos et Tormos. Le chef savait que c'était la fin de son règne et proposa une action kamizake contre Omoy, une fois qu'ils auraient trouvé le moyen de s'y rendre. C'est alors que l'administrateur responsable de la chute fit son apparition à Mutopia, cette fois sous sa véritable forme dans un éclat de lumière. Il révéla à Mutopia tout ce qu'il avait fait et expliqua ses motivations. C'était le premier réel contact entre des joueurs et un administrateur ; Mutanos en fut fasciné. Impatient et imperturbable, il demanda alors ce qui était prévu pour eux ensuite. L'administrateur eut un léger sourire et répondit tout naturellement : "J'ai vu ce que je voulais voir, je n'ai plus besoin de vous".

Sur ces paroles, il provoqua l'invasion de la cité-monde en invoquant une centaine de Conspirateurs et disparut. Les partisans mutaniens se mirent immédiatement en garde mais rapidement Mutanos téléporta toutes les entités alentours hors de la cité afin de combattre sans l'endommager. Une fois dehors, le chef Mutanien vola tous les pouvoirs de ses propres partisans et les utilisa pour générer la plus grande horde de mobs hostiles enragés que le monde ait connu. Ces monstres déchainés se mirent à attaquer les conspirateurs qui ne purent voler les pouvoirs des mutaniens, puisqu'ils en étaient dénués. Ce fut un réel massacre ; les faux-joueurs étaient des entités fictives ; une fois tués, ils ne pouvaient plus respawn et par conséquent, leur nombre se diminua assez rapidement. Une fois leur nombre suffisamment réduit, Mutanos restaura à ses collaborateurs leurs pouvoirs respectifs et tous achevèrent les derniers Conspirateurs avant même qu'ils ne puissent contre-attaquer. 

 

L'esprit

Alors qu'il allait achever le dernier Conspirateur, Tormos perdit soudain le contrôle de son corps. Son ennemi sauta sur l'occasion et rapidement lui subtilisa tous ses pouvoirs qui constituaient en la manipulation de la glace et du froid. D'un élan, il tua Tormos d'une déchirure au visage et s'envola. Lyos et Weenos se mirent en quête du Conspirateur qui partit se dissimuler derrière des rochers. Les deux mutaniens le prirent à revers et le cherchèrent tous deux dans les rochers de deux côtés différents. Ils se retrouvèrent finalement sans avoir trouvé le Conspirateur ; ce dernier surgit alors d'un des rochers et gela littéralement et toute la zone alentour ce qui emprisonna les deux mutaniens dans de la glace quasiment imbrisable. Xordos qui avait été pris dedans était toujours conscient et implora Arkos de l'en sortir ; ce dernier fit alors trembler le sol d'une secousse si violente que son collègue pu se libérer de la glace. Leur joie fut de courte durée ; le Conspirateur se rapprocha à grande vitesse d'Arkos, profitant que la dernière attaque de celui-ci l'avait affaibli, pour lui administrer un coup violent à la nuque qui le plongea dans un profond comas. Mutanos regardait la scène avec beaucoup d'amusement. Xordos combattait rarement au corps à corps. Hésitant, il proposa à son adversaire un combat loyal de magie dans lequel les deux combattants s'éloigneraient l'un de l'autre et au bout d'un certain signal se retournent et déchainent leurs pouvoirs sur l'autre. Le conspirateur acquiesa. Lorsque Xordos se retourna, il sentit une douleur atroce dans son dos et s'écroula sur le sol enneigé. "Joli coup en traître !" cria Mutanos du fond de la vallée.

Le Conspirateur se rapprocha et se posa devant lui. "C'est fini, mutaniens, vous avez déjà trop duré.".

Mutanos esquissa un sourire : "Cet administrateur, est-ce qu'il compte revenir nous mettre à l'épreuve ?"

- "Ce n'est pas la peine, c'était la dernière.", rétorqua le Conspirateur qui d'un élan cracha un souffle de glace en plein dans son adversaire. Mutanos répliqua immédiatement par une boule de feu infernale de plein fouet qui étourdit le Conspirateur ; ce dernier tenta de voler les pouvoirs de Mutanos et ce dernier ne broncha pas. Pensant à un acte kamikaze, le Conspirateur agrippa Mutanos et draina son énergie. Cela n'eut aucun effet. Le rire du chef mutanien retentissa dans toute la vallée verglacée.

"Idiot ! Je n'ai pas de pouvoirs !". Il attrapa à son tour son prédateur et l'entraina rapidement dans les airs.

"Je suis le pouvoir !" clama-t-il alors une fois plus haut. Il l'incinéra ensuite intégralement et le faux-joueur perdit connaissance. Mutanos l'entraîna alors rapidement au sol et le jeta brusquement provoquant une immense explosion résultant d'un énorme cratère. Vainqueur de ce court combat, il partit à la recherche de ses congénères K.O afin de les réanimer. Le chef mutanien trouva Xordos et Lyos, mais alors qu'il cherchait Tormos, un séisme terrible frappa le monde entier et des explosions eurent lieues un peu partout. D'un coup d'oeil, il regarda rapidement en direction de l'endroit où il avait laissé le Conspirateur étourdi qui ne s'y trouvait plus ; très inquiet, il se téléporta à la cité Mutopia.

Une fois arrivé, il découvrit avec horreur que la moitié de la ville avait été ravagée ; le responsable était le faux-joueur qui avait apparemment vite reprit ses esprits. Ce dernier, sans cesser ses attaques, eut un sourire en découvrant le retour du chef. 

"Hein ? Oh, je vois, tu es venu assister à la destruction de ta ville" dit-il très calmement. "Un peu de patience, dans 5 minutes, il n'en restera plus rien.

A cette époque, la restauration de cartes était un concept complètement inconnu ; Mutanos, fou de rage, se concentra pour désactiver le vol aérien dans la globalité du monde. Les deux adversaires tombèrent et s'écrasèrent dans la vieille Ville de Mutopia, quartier des Incantateurs. Le mutanien, une fois au sol, profita de la surprise de son adversaire pour sortir une puissante épée et administrer un coup terrible au Conspirateur. Ce dernier se transforma juste le temps de l'attaque en un cube de glace la bloquant alors. Il prit alors l'avantage en donnant un coup de pied au visage de Mutanos qui fut projeté contre un mur ; il invoqua ensuite de nouveau un souffle de glace qui gela les débris, mais Mutanos provoqua une immense déflagration avant que le souffle ne l'atteigne.

Le Conspirateur s'indigna. "Je suis né de la main d'un Administrateur ! Tu es bien trop puissant pour un joueur, tu n'as pas le droit d'exister !"

Mutanos se releva. "Votre but, c'était de nous rendre plus forts. Depuis le début vous souhaitiez nous voir évoluer dans un monde que vous avez crée afin de voir si nous pouvions devenir meilleurs. C'est ce que nous avons fait."

La terre se mit à trembler. Le faux-joueur murmura : "Vous êtes allés trop loin". Mutanos prépara une attaque d'énergie explosive ; lorsqu'il la lança, le Conspirateur s'entourra d'une sphère de verre indestructible et para l'attaque. La terre continuait de trembler et des blocs commencèrent à disparaître très vite un peu partout dans la ville.

"La ville n'existera plus dans quelques instants, mutanien, puis ton monde disparaîtra. Prêt ?". Mutanos resta inerte quelques instants et réfléchit. Il se mit alors à flotter et s'entoura alors lui aussi d'une sphère de verre.

"Tu es vraiment exceptionnel. Que comptes-tu faire ?". Mutanos n'eut pas le temps de répondre puisqu'une construction s'écroula de plein fouet sur le Conspirateur et son bouclier. Ce dernier se retourna ; Mutanos profitant de sa surprise, toujours dans sa sphère, fonça de plein fouet sur son adversaire, brisant une partie de ses verres. Ce faisant, il provoqua l'explosion de sa propre barrière afin d'endommager son ennemi et détruire intégralement la sphère de ce dernier. Le Conspirateur fut propulsé au sol. Mutanos invoqua une horde de boules de feu qu'il lança violemment dans la direction du faux-joueur. Ce dernier utilisa son pouvoir d'absorption d'énergie afin de collecter l'énergie de chaque boule de feu. Sa vitalité augmentait de plus en plus à mesure qu'il absorbait les attaques ; il se renforçait dans de hauts rires retentissants. Mutanos néanmoins ne relâcha pas ses efforts et envoya des boules de feu encore plus puissantes. Le Conspirateur continua d'absorber l'énergie mais il fut bientôt en surmenage. Elle devenait gigantesque jusqu'à ce que le Conspirateur ne pût en absorber davantage. Il finit alors par perdre conscience et son corps prit de lourds dégats des dernières boules de feu qu'il ne pût collecter.

Mutanos se posa près du faux-joueur et le fit entrer dans une stase l'empêchant de se réveiller et de perdre conscience. Ce faisant, il repartit à la recherche des autres mutaniens restés inconscients dans la vallée verglacée. Tout les mutaniens furent secourus à l'exception de Tormos qui ne fut jamais retrouvé.

 

L'idole

"Les administrateurs sont des êtres intangibles ayant la possibilité d'altérer toutes les propriétés de cet univers sans exception. Ils peuvent créer, détruire, déplacer par la pensée à souhait. Ce sont des dieux qui ont la main mise sur nos destins. Nous devons travailler de pair avec eux".  

Mutanos montra le corps du Conspirateur et reprit : "Ce joueur a été conçu de la main même d'un administrateur. C'est un être partageant nos propriétés qui a été crée pour nous détruire par un dieu. Nous formaterons ce joueur pour en faire un être immatériel. Purifié, nous lui transmettrons l'ensemble de nos connaissances et il nous protègera en nous ralliant directement au savoir et à la connaissance administerielle. Nous serons liés aux dieux qui régissent notre univers."

Lyos s'indigna : "Que fera-t-on s'il nous détruit lorsqu'il sera réveillé ?"

Mutanos sourit : "Alors, ce sera terminé. Quoi qu'il advienne, nous serons détruits par les administrateurs dès lors qu'ils le jugeront utile. C'est un risque et il faut le prendre."

Les mutaniens transportèrent le corps du Conspirateur au laboratoire principal. Son corps fut placé dans un énorme incubateur pour subir de nombreux tests cliniques afin de réussir à extraire son "âme" hors de son corps. Après plusieurs semaines, la détermination, les efforts et la patience vinrent à bout de l'extraction. Le corps du Conspirateur avait été détruit et son esprit conservé dans l'incubateur. Lorsqu'il se réveilla, Mutanos se présenta à lui et lui apprit tout ce qu'il savait du monde qui l'entourait, ne négligeant aucun détail. Il implora alors l'aide de l'esprit afin d'en apprendre davantage et de poursuivre cette marche de l'évolution cette fois en concordance avec la volonté administerielle. L'esprit accepta d'apporter son aide à condition que le peuple mutanien ne dévie jamais de sa marche vers le progrès, impliquant donc une réorganisation de leur système de combat et d'invasion. Scarleny était née, âme de Mutopia, dont le nom faisait référence au laboratoire dans lequel l'extraction avait été effectuée. Ensemble et depuis ce jour, ils collaborent afin d'affiner leur visibilité du monde et devenir toujours plus avenants.

Afin de parfaire leur Alliance, ils construisirent un immense sanctuaire au centre de la ville, qui devint le point d'activité stratégique principal de l'organisation.

 

Réorganisation

Durant les quelques mois qui suivirent, Mutanos, sur les conseils de Scarleny ne chercha pas à réhausser le nombre de ses partisans mais plutôt de les perfectionner afin de construire un groupe d'élite et que seuls les êtres exceptionnels auraient leur place. Ils comprirent au fil du temps que les meilleurs guerriers et plus sages savants, une fois regroupés ne progresseraient pas suffisamment pour devenir des éléments réellement indispensable à l'Alliance. Il fallait trouver un moyen d'arriver à extraire le corps et l'âme d'une créature afin de les reproduire partiellement en laboratoire et en faire un être nouveau, formaté d'histoire et de sentiments, ayant les mêmes propriétés intellectuelles que son hôte. Ce projet de duplication fut appelé Clonage. C'est Scarleny qui en fut à la charge mais étant une âme intangible, il lui fallait l'aide d'un être physique, sous l'apparence d'un joueur qui pourrait la superviser dans ses plus grands projets. A partir de ses souvenirs de joueur, Scarleny créa Torm, en souvenir du mutanien qu'elle avait perdu auparavant.

En terme de combat, on jugea bon de conserver le principe des éléments pour chaque mutanien. Un combattant serait affilié à la foudre, un autre au feu, un autre à l'eau, etc... En outre des éléments, il y aurait des sortes de rôles affiliés à chacun d'entre eux. Certains mutaniens seraient affectés au nettoyage, à la capture de mondes, à la conquête, à l'anéantissement... Ce concept continue d'exister encore aujourd'hui. 

Au cours de leurs autres expéditions les mutaniens continuèrent de semer le chaos et la voie de l'évolution partout où ils passèrent. Sur une cinquantaine de mondes endommagés, ils ne firent que 2 recrues, Orr et Deemsos, dont on ignore l'histoire, encore aujourd'hui.

 

Durant les mois qui suivirent, l'activité mutanienne se développa considérablement. Mutanos fit la connaissance de Mutania, joueuse mutante de grande influence qu'il considère comme sa propre fille. On ne sait rien de sa découverte. A-t-elle été créée ? Conquérie ? Manipulée ? Générée par Scarleny ? 

Naquit alors en Mutanos une sorte d'humanité, une prise de conscience quant à l'intérêt qu'il portait à son groupe si parfait. Il ressentit la crainte d'être défait par de nouvelles menaces dans le futur, de perdre des éléments vitaux de son organisation. Il fallait protéger tous les mutaniens de l'anéantissement, pour éviter les évènements antérieurs qui pourraient condamner le groupe Mutant. La puissance de Scarleny le permit ; elle conserva une partie de l'âme de tous les membres afin qu'ils puissent toujours être restaurés au sanctuaire, en cas d'anéantissement.

Cette procédure se révéla être très efficace mais n'était malheureusement pas sans risques : le premier était que même en cas de simple mort d'un mutanien, l'esprit serait brisé aussi longtemps que l'engagement au combat était engagé. Autrement dit, les combattants devaient s'interdire de mourir ou accepter d'attendre leur restauration en cas de lourde défaite, attente pouvant aller jusqu'à près d'une année entière.

Le deuxième risque était Scarleny : sa destruction détruirait les restaurations en cours et les mutaniens, inanimés, ne pourraient jamais revoir le jour. Malgré tout cela, Mutanos prit du recul et accepta ces contraintes, croyant fermement que Scarleny ne sera jamais menacée.

 

Retour aux sources

Les mutaniens tissaient des relations fermées avec les joueurs des autres mondes. Ils envahissaient leurs mondes dans le but de tester leurs pouvoirs et leurs volontés. Nul peuple n'a su être suffisamment digne de l'organisation, si bien que certains d'entre eux étaient qualifiés d'êtres "insoucieux", "impurs" car ils ne savaient rien de leur monde et de leur existance.

Un jour, à la suite d'une mission, un groupe mutanien signala la présence d'une énorme canalisation d'énergie près d'un monde lambda. Quelques études furent effectuées et l'organisation réalisa que cette énergie ne provenait pas du monde directement mais d'une zone juste à sa lisière, sur une route néantée (l'équivalent de l'espace entre deux planètes).

Torm et Scarleny enquêtèrent sur la zone mystérieuse et quelques semaines passées, elle fit parler d'elle : cet espace n'était autre que le noyau immatériel de l'ancien monde de l'Alpha détruit des cycles plus tôt. Cette nouvelle se révéla être de la plus haute importance car si ce monde était réellement l'Originel, cela signifierait que l'Alpha, dragon et ancêtre de l'univers, s'y trouverait sans doute et pourrait être étudié et peut-être même utilisé. Mutanos demanda à Scarleny, à l'aide de leurs connaissances communes des mondes, de convertir quelques-unes des bribes invisibles du noyau immatériel en un monde physique afin qu'il devienne visitable, tout simplement. Sitôt fait, il créa un portail à destination du monde originel, qui fut placé au sommet du sanctuaire. Ce monde fut baptisé la Zone 80.

Il était temps de partir à la découverte des vestiges de l'Alpha ; Mutanos y envoya tous ses effectifs hormis Scarleny et Mutania. Ce monde était complètement désert, sans environnement, ni relief. Tout y était gris et sombre et la lumière n'existait pas. Des morceaux de mondes flottaient de toutes parts et la gravité était si forte que personne ne pu voler. Les mutaniens ne furent pas au bout de leurs surprises et découvrirent aussi que leurs pouvoirs n'avaient pas cours ici. Déterminés, ils poursuivirent leur marche en direction de la source d'énergie.

Les jours passèrent à mesure qu'ils se rapprochèrent. Ils parvinrent enfin à d'immenses ruines au coeur du monde, là d'où provenait manifestement le déluge d'énergie. Ces vagues lugubres semblaient être à la cause du déséquilibre du monde ; Orr qui était à la tête de l'expédition marqua l'arrêt à l'entrée des ruines et implora Scarleny de trouver un moyen de palier leur manque de pouvoirs. L'esprit, non sans mal, executa la demande et parvint alors à redonner au groupe une partie de ses compétences mais cette action bouleversa la situation : la source d'énergie du monde commença à s'intensifier ; la terre se mit à trembler et une partie des ruines à s'écrouler. Les mutaniens s'apprétèrent à reculer mais les ténèbres se firent de plus en plus fortes et donnèrent naissance à des milliers de créatures partout dans les ruines et tout autour. Ces créatures, à l'apparence de joueurs, ne pouvaient qu'être d'anciens esclaves de l'Alpha réutilisés par ce dernier pour défendre son point de sommeil, en tout cas selon Orr.

L'escouade alla tout de même de l'avant, de plus en plus déterminée et pénétra dans les ruines, déchirant tous ceux qui s'interposaient. Ces ruines étaient de la taille de près de la moitié du monde. Elles furent baptisées la Zone 90 ; les parcourir prit des semaines entières.

Au sein de ce monde, l'Alpha sommeillait depuis des cycles et des cycles, mais ses pouvoirs, bien que largement affaiblis étaient manifestement toujours actifs. Ce dernier avait senti la présence de l'escouade intrépide et provoqua des secousses d'une telle amplitude surélevée que bientôt le groupe ne pu progresser davantage, à mi-chemin dans les ruines. Le chef d'escouade prit finalement la décision de faire demi-tour mais il était déjà trop tard : l'esprit du Dragon provoqua un cataclysme au centre des ruines qui décima la totalité du groupe, les condamnant ainsi à la restauration sur plusieurs semaines. Sans la liaison à Scarleny, hormis Mutanos et sa protégée, tous les Mutants n'existeraient plus aujourd'hui.

A la suite de cette tragédie, Mutanos demanda à Scarleny de créer une barrière spirituelle tout autour du monde originel afin que nulle autre entité ne puisse pénétrer dans le monde afin de ne pas risquer de provoquer un déséquilibre de premier ordre. Lorsque le groupe fut remis sur pieds, un Administrateur fit son apparition et recommanda au groupe de ne plus chercher à entrer en contact avec l'Alpha, à moins d'être réellement prêts. Une telle quantité d'énergie n'était pas faite pour être contrôlée, à tel point que le Conseil Administériel, lui-même, le craignait. L'entité Créatrice était toutefois indispensable au bon déroulement du monde et ils estimèrent que tant qu'elle n'était plus dérangée, rien ne pourrait entraver l'équilibre de l'univers. L'Administrateur félicita le peuple Mutanien pour son portail et pour sa sagesse et disparut.