Histoire

Sommaire

Dernière modification : 26/09/2017


Section III - Chapitre 1

Recueil

"[...] La volonté est la partie la plus importante du coeur d'un Homme. C'est celle qui régit sa réflexion, son destin mais c'est aussi celle qui peut en faire une véritable machine de guerre. Elle ne peut être mesurée que par les actes et varie selon le passé de chacun. C'est une force destructrice et invisible qui est utilisée par ceux qui croient. Il a été prouvé durant des millénaires que ceux dont la force est strictement inégale mais jouissant de la même volonté seront aussi puissants l'un l'autre.

Une volonté seule n'est pas une grande menace face au surnaturel, fusse-t-elle de grande envergure. Toutefois, une volonté combinée et partagée à travers les membres d'un groupe d'individus partageant la même histoire et le même destin est bien plus effrayante. On parle alors de fusion de volonté, processus abstrait où des individus se réunissent pour partager une problématique commune dans la ferme intention de réaliser un projet d'envergure. C'est la plus puissante des armes.[...]

 

~ Anecdote ~

Sahkr était un monde industriel et très évolué. Les technologies qui y étaient utilisées faisaient parties des plus avancées de l'univers. Les joueurs qui y vivaient avaient un potentiel intellectuel strictement supérieur à tous les autres joueurs des autres mondes. C'était en quelque sorte le berceau de la connaissance humaine, l'industrialisation sous son meilleur jour.

Toutefois, ce monde était situé à la lisière d'autres mondes très dangereux et subissait en conséquence des attaques périodiques des peuples alentours. Durant près de 6 cycles, Mutopia a planifié l'attaque de Sahkr. Les huit membres actifs de l'époque travaillèrent sur ce projet en parallèle des missions dont ils avaient déjà la charge. L'objectif était de s'emparer du monde et de ses ressources afin d'en faire une immense usine mutante, ce qui n'était pas de trop.

Lors d'une nuit, des prototypes de Zombie X firent leur apparition en plein coeur de la cité industrielle. Ses habitants défendirent sans grande difficulté, mais le nombre croissant de zombies était anormal. On dépêcha un conseil de défense à Sahkr afin de déterminer la marche à suivre puis, à l'unaminité, on décida de chasser les 4000 zombies d'un coup de ménage de grande envergure.

Ainsi, les bâtiments de la cité commencèrent à s'illuminer, de sinistres sons se firent entendre dans la totalité du monde et les zombies commencèrent à perdre pied. Il faisait si lumineux qu'on aurait cru qu'il faisait jour ; la lumière s'intensifia et quelques instants plus tard, tous les zombies avaient disparu. Mais ce processus avait fait consommer d'énormes ressources aux générateurs de défense de Sahkr ; ces derniers étant à sec, on les désactiva jusqu'à rechargement.

Le 2ème mutant, d'un oeil malin, attendit que la lumière s'estompe avant de prévenir ses comparses. Lorsqu'il estima que c'était le bon moment, il décocha une flèche dans le ciel, signal que l'attaque pouvait commencer. Il réinvoqua alors tous les zombies qui avaient péri quelques instants avant et la cité fut de nouveau envahie.

Le 7ème mutanien, accompagné d'Orr et Lyos partirent immédiatement pour s'occuper des universités et des usines en priorité. Mais contre toute attente et malgré le fort taux d'entité, la défense de Sahkr fut relativement efficace et balaya l'offensive de façon particulièrement brutale. L'université fut détruite mais l'usine ne pouvait être prise. Des centaines d'entités protectrices sortaient de l'usine, à mesure que les ennemis rentraient. Des tourelles les attendaient à l'intérieur ainsi que toute sorte d'effets nécrosants. Très vite, l'ennemi fut pris de revers et petit à petit, il se replia. Mais alors que tous reculèrent, Lyos retourna dans la mêlée et invoqua un déluge de lave tout autour de l'usine ce qui eut pour effet d'anéantir les soldats Sahkrins. Toutefois, les armes mécaniques continuèrent à défendre et malgré sa résistance, VIII fut conséquemment heurté et disparut.

Tandis que le 2ème mutanien assurait les arrières de ses comparses de son fidèle arc ravageur, Torm pénétra dans l'usine et para les tirs de tourelles de son épée glaciale. Lorsqu'elles rechargèrent, il utilisa ses dernières ressources pour congeler définitivement la totalité de l'usine, creusant ainsi la tombe de la cité industrielle. Mais l'usine n'était pas l'un des seuls points stratégiques de haute défense et les deux mutaniens restants furent contraints de quitter les lieux. Lyos quant à lui plongea dans un long état de fracture de 3 cycles.

Les mutaniens restants se mirent en sécurité, puis, le jeune tireur dépêcha une réunion d'urgence afin de profiter de l'affaiblisement de Sahkr pour l'assouvir complètement. La solution qui retenue fut la nécrose du monde. La nécrose est un processus qui supprime des fonctionnalités, avantages ou caractérisques essentielles d'un monde et ce de plus en plus jusqu'à ce qu'il succombe.

Le projet démarra le surlendemain de la bataille ; l'archer mutant se rendit tous les jours à Sahkr pour déclencher quelques petits problèmes accidentels et détériorer éléments après éléments. La cité se rendit compte de la situation mais n'en connaissant pas la cause fut dans l'incapacité de réagir. Une semaine plus tard, Sahkr n'était plus en mesure de nourrir ses habitants, produire des ressources via les usines, et même faire du commerce.

C'est alors que le mutanien rusé fit une apparition publique sur la place principale de la cité et ordonna l'assouvissement du peuple rongé, menaçant de l'anéantir sous 3 jours en cas de refus ce qui aurait été sans aucun mal, au vu de la situation. Sur ses menaces, il disparut, annonçant qu'il reviendrait le lendemain pour avoir leur réponse, positive au possible. Sahkr était anéantie, épuisée et désespérée et fut contrainte d'accepter la proposition du mutanien. C'est à ce moment qu'un joueur fit son apparition de nulle part, au beau milieu des habitants, dans un éclat de lumière étincelant. Son nom était ADM[4] et il présenta d'abord toutes ses condoléances à la cité submergée pourtant si prometteuse. Il tint alors un long discours sur la force d'âme et sur la volonté et démontra publiquement la puissance qu'il avait accumulée à force d'apprendre et de vouloir. Pendant les 2 jours qui suivirent, ADM[4] enseigna à chaque habitant ce qu'était la force d'âme, la capacité de régir avec son monde sans nécessairement se déplacer. D'un commun accord, face à l'adversité, les habitants de Sahkr pourraient contourner ou même supprimer toute contrainte étrangère à leur propre environnement..

Tous les joueurs de Sahkr se réunirent sur la place principale et invoquèrent leur volonté tout juste conférée et ce des centaines de fois, avec espoir et intelligence. Personne ne comprit ce qui se produisit : les usines redémarrèrent, les jauges de nourriture reprirent cours, les ressources réapparurent et toute hostilité usuelle disparut. La situation était rétablie.

Malheureusement, le cours des choses avait changé si vite que Sahkr prit peur de cette soudaine force miraculeuse capable de renverser le cours même de l'équilibre, parce qu'elles susciteraient inévitablement la convoitise de tous les autres peuples de l'univers. 

Le tireur mutanien fut notifié que sa nécrose n'avait plus effet et se rendit à nouveau sur le monde pour comprendre ce qui s'était passé. Une fois là-bas, il constata un rassemblement des peuples sur la grande place. Le modérateur de Sahkr s'adressait à la centaine de joueurs restants en réfutant les pouvoirs conférés par ADM[4] qu'il jugeait trop dangereux et douteux. Le mutant, lui n'y vit qu'un intérêt : l'opportunité de tuer massacrer tous les joueurs réunis en un seul lieu d'un seul coup. Les joueurs acceptèrent d'abord avec résignation la décision de leur leader mais continuaient d'hésiter car c'était leur seul échappatoire. Lorsqu'ils furent tous d'accord pour abandonner les pouvoirs de volonté et reprendre les armes, Orr et le tireur mutanien surgirent des cieux et provoquèrent une terrifiante explosion au sein même de la cité, là où se trouvait la grande place. Le temps que les joueurs réalisent, la cité explosa de toutes parts, dans un ricanement assourdissant. Désarmés, les joueurs moururent en boucle et Orr détruisit le noyau du monde, provoquant sa disparition.

Ce jour marqua une grande découverte dans l'équilibre mais aussi une grande perte universelle. ADM[4] eut un léger sourire et soupira ; puis il s'en retourna au conseil administeriel.